La magie de la musique Gnaoua opère dans la cité impériale de Vienne


11 novembre 2021 - 344 vues

La magie de la musique gnawa a séduit le public autrichien lors d’un concert samedi soir dans la cité impériale de Vienne à la grande salle de bal à l'occasion de la deuxième édition de la saison culturelle austro-arabe. Cette cérémonie, organisée par la délégation de la Ligue arabe à Vienne et le ministère autrichien des Affaires étrangères sous le thème «l’Autriche et les pays arabes : un partenariat culturel et une longue histoire», a connu la participation de troupes musicales de plusieurs pays arabes, dont le Maroc.

La cérémonie déroulée en présence notamment de l’ambassadeur, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, européennes et internationales, Peter Launsky et du représentant au parlement provincial de la ville de Vienne, Omar Al Rawi, ainsi que des ambassadeurs arabes accrédités en Autriche, d’hommes politiques du monde des arts et de journalistes.

Lors de cette soirée, le chanteur marocain, Said Tichiti, qui a fondé en Hongrie le groupe Tariqa et auteur de l'album «Gnawa : Carpathia touch», a livré une belle prestation musicale en compagnie de Bariane Redouan sur un élan extatique de la Tariqa basé sur des percussions gnawa et des lignes de basse guembri.

Ce concert a été l’occasion pour le public du festival de profiter des rythmes typiques de cette musique ancestrale marocaine par la présentation d'un répertoire qui décline la richesse et la diversité de la musique gnawie. Le concert a été vivement salué par l’assistance, séduite par cette découverte musicale.

Saïd Tichiti vit en Hongrie depuis près de 15 ans où il a fondé le groupe Chalaban avec des musiciens locaux, mêlant instruments et influences de l'Europe centrale et du monde afro-arabe. Il a développé son propre style dans la préservation et la pratique de la musique gnawie dont il a percé les secrets depuis qu’il a été initié par Maâlem Ba Houmane pour devenir l’un des porte-drapeaux de cette musique mystique authentique.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article